avril13

Grâce à une stratégie data bien pensée, les enseignes comprennent mieux leurs clients et leur font de meilleures offres. Les solutions pour adresser le client final de façon optimale et leur assurer une vision complète du parcours shopper foisonnent.

À l’heure du big data, la donnée shopping est devenue un élément clé des stratégies marketing et publicitaires online et offline. Les possibilités de ciblage qui en découlent permettent de répondre aux attentes des clients, intentionnistes ou prospects de manière personnalisée, donc plus efficace. Encore faut-il voir clair dans le flux de données généré et se doter des bons outils afin de collecter, traiter et sélectionner la data utile pour entrer en contact avec les clients, répondre à un objectif business spécifique ou encore réconcilier online et offline.

Même si les investissements dans les stratégies data ont progressé, ils sont encore souvent considérés comme un poste de coût. Peu de patrons ont vraiment conscience de leur impact stratégique, observe François Ziserman, président de Target2Sell, société spécialisée dans la recommandation : « Quand on demande à un distributeur l’impact du digital sur son activité, il cite en général la part de l’e-commerce dans son chiffre d’affaires. C’est une faute de raisonnement fondamentale, car tous les clients cherchent et achètent à la fois dans les magasins physiques et dans le digital. L’impact du digital est souvent supérieur à 50%. »

  1. Bien mesurer l’impact des usages sur les ventes en magasin
  2. Montée en puissance des applications de services

Retrouvez cet article sur : www.ecommercemag.fr – « Quelle stratégie data pour une meilleure performance cross-canal? »

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Laisser un commentaire

ipm