juillet18

Le site Ooh-tv.fr vient de mettre un ligne un article sur les résultats de la deuxième vague de l’ Observatoire du ROPO² de FullSIX Data.

L’Oservatoire a pour mission le monitoring permanent des flux croisés entre digital et magasin physique, aussi bien pour les enseignes que pour les marques. (Research OnLine – Purchase Offline, mais aussi Research OffLine – Purchase Online).

Les résultats de l’étude montrent que la tendance du showrooming s’affirme -pour le plus grand bonheur des sites e-commerce !- que les ventes des magasins physiques sont en baisse… et que ceux qui s’en sortent sont les enseignes qui travaillent sur une stratégie digitale et multicanale globale. 


Les principaux enseignements sont :

Une confirmation des trois enseignements majeurs de la première vague du baromètre (S2 2012) :

  • Le comportement prédominant auprès des consommateurs Français est la recherche Online et l’achat en magasin physique.
  • Près de 43% des visiteurs d’un site web d’enseigne achètentdans cette enseigne dans les trois mois, mais uniquement 7% le feront en ligne, 36% le faisant en magasin.
  • Le taux de conversion d’un visiteur multicanal est 20% plus élevé que celui d’un visiteur monocanal.

Au-delà de ces confirmations d’importantes évolutions sont constatées entre la vague S2 2012 et celle de S1 2013 :

  • Le premier distributeur non alimentaire en France en termes de trafic est devenu Amazon qui prend ainsi une place détenue précédemment par Décathlon.
  • Plus généralement, les audiences digitales sont en forte augmentation alors que les visites en magasin sont en baisse.
  • S’ils restent largement majoritaires,les achats en magasin sont en forte baisse, au profit de la montée de vente en ligne.
  • Cette forte baisse de la conversion en magasin impacte aussi la conversion ROPO des sites Web,  uniquement partiellement compensée par la montée de la conversion en ligne.

Selon Marco Tinelli, Président du Groupe FullSIX  : « Les distributeurs qui résistent le mieux sont ceux qui ont réellement supprimé les silos et pensé leur stratégie digitale pour à la fois profiter de la dynamique digitale tout en pilotant une conversion intégrant le point de vente physique. [...] La vrai barrière n’est plus dans la méconnaissance du phénomène ROPO ou la vision pour le dynamiser, mais dans la capacité des enseignes à penser, agir et piloter en mode multicanal.  »

Consulter l’article sur Ooh-tv.fr

Consulter les résultats sur fullsixdata.fr

 

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Laisser un commentaire

ipm