janvier22

On a longtemps parlé d’un commerce multi-canal, aujourd’hui les cartes sont redistribuées

Face à de nouveaux consommateurs hyperconnectés et exigeants qui souhaitent pouvoir acheter à n’importe quel moment et n’importe où, les canaux de distribution se sont multipliés. Qui dit nouveaux canaux, dit nouveaux supports et nouveaux usages. Les consommateurs ont désormais le choix entre acheter en magasin, sur un site e-commerce, sur leur Smartphone ou même sur les réseaux sociaux… On a longtemps parlé d’un commerce multi-canal.

Aujourd’hui, les cartes sont redistribuées, les canaux communiquent entre eux et, pour optimiser leurs achats, les consommateurs passent d’un support à un autre. Le but est d’obtenir le meilleur de chacun des canaux existants, en fonction du besoin. On parle de cross-canal. Les enseignes ont bien compris que le e-commerce ne se suffisait pas à lui-même, et cherchent donc à se servir d’Internet pour amener les clients en magasin. Le cross-canal s’articule donc, aujourd’hui, autour du point de vente :

Longtemps perçus comme concurrents, le e-commerce et la vente en magasins tendent aujourd’hui à se combiner. Le point de vente reste la seule option pour pouvoir voir et toucher les produits.

Face à ces nouveaux enjeux, la borne interactive représente une véritable opportunité pour les enseignes. C’est la possibilité pour les consommateurs de naviguer sur un catalogue produit en ligne, d’avoir accès à de l’information ou encore de pouvoir commander  et régler ses achats de manière interactive, au sein même du point de vente. C’est aussi un bon moyen pour proposer des services sur le lieu de vente, en dehors des heures d’ouverture (la borne peut être placée en extérieur ou dans un hall d’accueil).

Commentaires

Laisser un commentaire

ipm